En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer
head

Comment lutter contre les radicaux libres ? La réponse avec Docteur Jean Claude Houdret

Comment lutter contre les radicaux libres ?

Par Pierre pour Santé du Monde

 

La réponse avec Docteur Jean Claude Houdret, médecin spécialisé en nutrition, phytothérapie, homéopathie, célèbre inventeur du programme "Spoonlight" des la boratoires Sunrex* qui a permis a de très nombreuse personnes dont Karl Lagerfeld de maigrir et d'obtenir un résultat exceptionnel et pérenne".

L’organisme utilise l’oxygène transporté par le sang pour « brûler » les aliments. Environ

2% des réactions de combustion sont incomplètes, provoquant la formation d’une molécule

d’oxygène porteuse d’un radical libre capable de se combiner à des substances de

l’organisme en les oxydant. Ces molécules se nomment des radicaux libres. Elles sont

potentiellement dangereuses pour l’organisme car, en oxydant des constituants des noyaux

cellulaires, elles aggravent les processus de vieillissement et celui de la peau en

particulier. Cette action contre l’ADN cellulaire participe à la formation des cellules

cancéreuses.

Lorsque l’oxydation par les radicaux libres s’adresse au mauvais cholestérol (cholestérol

LDL), cela favorise l’athérosclérose et les maladies cardio-vasculaires, dont l’infarctus. Ces

exemples suffisent à montrer la dangerosité des radicaux libres.

L’organisme est naturellement pourvu d’un système de protection contre les radicaux

libres par des enzymes comme la SOD (super oxyde dismutase). Cependant, ce système be

suffit pas toujours, en particulier s’il y a une diminution de l’activité du système

immunitaire ou une augmentation de l’agressivité des radicaux libres (excès de soleil, de

tabac, d’alcool, etc.).

Les antioxydants d’origine alimentaire apportent une protection complémentaire en

renforçant le système de défense immunitaire et les mécanismes d’anti-vieillissement. Les

cinq meilleurs antioxydants nutritionnels sont le glutathion, le lycopène (extrait de

tomates), le thé vert, la vitamine E, la vitamine C, le co-enzyme Q10, les extraits de

papaye atomisés et fermentés. Ils existent d’autres antioxydants comme le sélénium et la

vitamine A. La prise régulière, pendant de très longues périodes, peut constituer une

bonne prévention contre les effets délétères du vieillissement.

Pratiquement, il est possible de lutter contre les radicaux libres par une alimentation riche

en antioxydants naturels que sont les pigments colorants des fruits et des légumes.

Les caroténoïdes sont des pigments jaunes orangés plus ou moins rouges que l’on trouve

évidemment dans les carottes mais aussi dans des algues et toutes sortes de plantes.

Les xanthophylles sont des pigments jaunes que l’on rencontre principalement dans les

pétales de fleurs jaunes, oranges et rouges et aussi dans certaines algues. Ce sont eux qui

sont responsables de la couleur rose de certaines plantes et de certains animaux qui les

mangent comme les saumons, les flamants roses et les homards quand ils sont cuits !

Les tannes qui sont présents dans pratiquement toutes les parties des végétaux, les plus

célèbres étant bien entendu les tannins catéchiques présents dans le vin rouge !

Les flavonoïdes qui sont présents dans de nombreux fruits et légumes colorés comme les

pommes, les poires, le raisin, les myrtilles, etc…

Flavonoïde et anthocyanes forment un couple efficace dans la lutte anti radicaux libres et

aussi contre les troubles d’insuffisance renieuse, varices, hémorroïdes, etc…

Une alimentation riche en fruits rouges, orangés, jaunes et noirs venant de nos jardins ou

de jardins exotiques est particulièrement indiquée. De même la consommation

d’aubergines, de betteraves rouges, de carottes, de choux rouges et de tous les légumes

rouges en général est souhaitable.

On peut donc dire : « Manger 5 fruits ou légumes par jour » c’est bien mais s’ils sont

rouges, c’est mieux !

On peut compléter ce conseil par la prise régulière ou par cure de compléments

alimentaires antioxydants comme la papaye en poudre, fermentée ou non, les extraits de

raisin, les extraits de curcuma, etc… Ces produits, seuls ou associés, sont fabriqués par des

laboratoires spécialisés dans les médecines naturelles.

0 commentaire(s)

  

Santé du Monde